Quatorze morts dans un incendie dans un camp de déplacés au Nigeria

Par AFP

AFRICA RADIO

Quatorze personnes ont péri jeudi lors d'un incendie dans un camp abritant des dizaines de milliers de déplacés par les violences du groupe jihadiste Boko Haram dans le nord-ouest du Nigeria, a-t-on appris de sources sécuritaires et auprès des secours.

L'incendie s'est déclaré dans la matinée dans ce camp d'environ 70.000 déplacés situé dans la ville de Gamboru, dans l'Etat de Borno, près de la frontière avec le Cameroun, a expliqué à l'AFP Umar Kachalla, chef d'une milice pro-gouvernementale dans la région."Nous avons récupéré 14 corps carbonisés dans les décombres et 15 autres personnes qui souffrent de brûlures à des degrés divers", a-t-il déclaré.Plus de 200 abris précaires ont été détruits par les flammes, laissant 1.200 personnes sans toits, a pour sa part indiqué un responsable des secours sous couvert d'anonymat.Il a confirmé le bilan de 14 morts, dont six membres d'une même famille, et de 15 blessés, dont "sept sont dans un état critique", selon lui.Les causes de l'incendie sont encore indéterminées, mais des réfugiés ont dit qu'il s'agissait d'un acte criminel, un homme ayant été arrêté avec un briquet dans sa poche, selon un membre de la milice pro-gouvernementale.La rébellion de Boko Haram, qui dure puis une dizaine d'années, a provoqué la mort de quelque 36.000 personnes et en a contraint près de deux millions d'autres à fuir leur domicile dans le nord-est du Nigeria.Des centaines de milliers d'entre elles vivent dans des camps surpeuplés et dépendent de l'aide alimentaire internationale pour survivre.Les incendies sont fréquents dans les dizaines de camps de la région, souvent provoqués par les braises des feux en extérieur utilisés pour la cuisine.Mardi, un de ces incendies a détruit 700 abris dans e camp de la ville de Mafa, située à 175 km de la capitale régionale de l'Etat de Borno, Maiduguri.