RDC : arrestation d'un activiste d'un mouvement qui dénonçait des détournements d'aide

7 juillet 2021 à 20h03 par AFP

AFRICA RADIO

Un militant d'un mouvement citoyen qui a accusé la fondation de l'épouse du président de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Tshisekedi de détournement d'une aide destinée aux victimes d'une éruption volcanique a été arrêté, a annoncé mercredi son organisation.


"Notre camarade Parfait Muhani qui était porté disparu depuis hier (mardi) soir est détenu à la prison centrale de Goma", capitale de la province du Nord-Kivu (Est), a écrit le mouvement Lutte pour le changement (Lucha) dans un communiqué."Nous savons qu'il a été arrêté à travers un guet-apens, en dehors de toute procédure judiciaire. Nous exigeons sa libération immédiate", a ajouté le mouvement.L'activiste a disparu après avoir répondu à une invitation d'"une personne affirmant agir pour le compte de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi", selon le communiqué, en référence à la fondation de l'épouse du président Tshisekedi.Le 4 juin, sur son compte Twitter, Lucha avait accusé les responsables à Goma de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi de détournement d'une partie des vivres destinées aux sinistrés de l'éruption du volcan Nyiragongo qui avait dévasté la ville en mai.Le directeur de la prison centrale de Munzenze à Goma, Patrick Mukendi, a confirmé à l'AFP l'arrivée mercredi matin d'un détenu du nom de Parfait Muhani, précisant ignorer les griefs retenus contre lui.Joint par l'AFP sur un numéro de téléphone de l'interlocuteur de l'activiste arrêté, figurant dans le communiqué de Lucha, une personne se présentant comme "un officier supérieur de renseignements" congolais a reconnu avoir contacté M. Muhani, ajoutant que l'affaire était désormais entre les mains de la justice militaire.Né le 1er mai 2012 à Goma, le mouvement Lucha regroupe des jeunes "indignés" et se définit comme apolitique, non violent, mais déterminé à demander des comptes aux décideurs.

Dernier article