RDC: attaque d'un dépôt de minerais à Lubumbashi, 2 assaillants tués

Par La rédaction

LUBUMBASHI (RDCongo) (AFP) - (AFP)

Un dépôt de minerais d'une société privée a été attaqué dans la nuit de mardi à mercredi dans le sud-est de la République démocratique du Congo "par un groupe de bandits armés" dont deux ont été tués par la police, a déclaré mercredi le gouvernement.

"Il y a eu tentative de vol à main armée par un groupe de bandits armés sur le dépôt de minerais de la société privée Volcano Mining", dans le quartier industriel de Lubumbashi, chef-lieu de la riche province minière du Katanga, a déclaré à l'AFP Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC).

"Deux assaillants ont été tués, deux autres arrêtés par la police.Ils sont entrés dans un grand camion et voulaient prendre probablement des minerais", a-t-il précisé.

Plutôt dans la matinée, une source militaire avait déclaré à l'AFP qu'"un dépôt d'armes de l'armée congolaise a été attaqué dans la nuit par un groupe d'hommes lourdement armés".

"C'est vrai qu'un dépôt de munitions se trouve dans le même quartier mais n'a pas été touché", a ajouté le ministre, assurant que le calme règnait dans la ville et que la police recherchait les assaillants.

Des tirs nourris ont été entendus pendant une heure entre les militaires et les assaillants, a-t-on appris mercredi de sources militaires.

Cette attaque est la deuxième en moins de six mois, après celle de février à l'aéroport de la ville où des assaillants avaient vidé un dépôt de munitions.

Lubumbashi abrite jeudi les festivités du cinquantinième anniversaire de l'accession de la RDC à l'indépendance.Le président congolais Joseph Kabila qui y séjourne déjà, doit prononcer un discours avant un défilé militaire et des forces vives de la nation.

Pour ces festivités, plus de 6.000 militaires de la garde républicaine y sont déployés.

Ancienne colonie belge, la RDC a accédé à l'indépendance le 30 juin 1960, avec comme premier président Joseph Kasa-Vubu renversé en 1965 par l'ex-dictateur Mobutu Sese-Seko, qui régna sans partage jusqu'au coup d'Etat de Laurent-Désiré Kabila en 1997.

Joseph Kabila été élu en 2006 à l'issue des premières élections démocratiques du pays, après avoir remplacé son père, assassiné en 2001.

Des élections présidentielle et législatives sont fixées au 28 novembre prochain et le président Kabila devra se représenter.