RDC: plus de 1.000 ex-rebelles hutu rapatriés au Rwanda en 2010

Par La rédaction

KINSHASA (AFP)

Plus de 1.000 ex-rebelles hutu des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), installés notamment dans l'est de la RDC, ont été rapatriés en 2010 par la Mission de l'ONU en RDC (Monusco), a annoncé mercredi son porte-parole.

En 2010, le processus de désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation (DD/RRR) mis en oeuvre par la Monusco a permis de "rapatrier 1.165 ex-combattants étrangers dont 1.034 éléments des FDLR", a affirmé Madnodje Mounoubai, porte-parole de la Monusco, lors d'un point de presse à Kinshasa.

"Avec les 847 ex-combattants FDLR congolais, le DD/RRR a démobilisé au total 1.881 combattants FDLR et rapatrié 1.175 membres de leurs familles", a-t-il ajouté.Selon lui, l'opération a également permis d'extraire 1.870 réfugiés rwandais civils, soit un quart du total de 10.806 rapatriés par le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) en 2010.

Depuis le lancement en janvier 2009 des opérations conjointes par les armées congolaise et rwandaise contre les FDLR, le DDR/RR a démobilisé 3.878 combattants de FDLR, a-t-il précisé.

Depuis 2002, la Monusco assure le rapatriement volontaire dans leur pays des combattants étrangers et de leurs familles présents en RDC.

L'armée congolaise, appuyée par la Monusco, a mené en 2010 une importante opération dans le Nord et le Sud-Kivu (est) contre les FDLR dont certains ont participé au génocide de 1994 au Rwanda, qui avait fait, selon l'ONU, environ 800.000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsi.