RDC: un an de prison pour un député accusé d'outrage au président

Par La rédaction

KINSHASA (AFP)

Jean-Bertrand Ewanga, député d'opposition congolais, a été condamné jeudi soir à Kinshasa à un an de prison ferme pour outrage au chef de l'Etat, a-t-on appris auprès d'un de ses avocats, Me Richard Mpinda, qui a dénoncé "une parodie de justice".

"La Cour suprême de justice a condamné jeudi dans la soirée M. Jean-Bertrand Ewanga a une année de prison ferme pour offense au chef de l'Etat, aux membres du gouvernement et aux membres du Parlement, a indiqué Me Mpinda.

"Ce procès ne répond à aucune règle de droit.Une véritable parodie de justice !" a-t-il ajouté, précisant que M. Ewanga avait été transféré à la prison centrale de Makala après l'énoncé du jugement.

Secrétaire général de l'Union pour la Nation congolaise (UNC), la troisième force de l'opposition représentée au Parlement, M. Ewanga avait été arrêté le 5 août au lendemain d'une manifestation d'opposition à Kinshasa destinée à dénoncer toute initiative visant à modifier la Constitution pour permettre au président congolais Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se maintenir en poste au-delà de 2016.

Sa condamnation survient alors qu'une trentaine de représentants de l'opposition ont appelé à manifester samedi matin à Kinshasa pour les mêmes motifs.