RDC: vers des élections "en toute démocratie et transparence"

Par La rédaction

GENEVE (AFP) - (AFP)

Les élections présidentielles et législatives de novembre en République démocratique du Congo se dérouleront "en toute démocratie et transparence", a assuré mardi le ministre congolais de la Justice et des Droits de l'homme.

Prenant la parole lors de la session d'automne du Conseil des droits de l'homme à Genève, Luzolo Bambi Lessa a indiqué que son gouvernement "reste conscient des enjeux et tient à rassurer la communauté internationale".

"Tout est mis en oeuvre pour que les élections se déroulent en toute démocratie et transparence sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante", a-t-il ajouté.

Douze candidats ont officiellement déposé leur dossier pour la présidentielle, dont le chef de l'Etat Joseph Kabila.

"Ce processus est devenu effectif" après le dépôt des candidatures à la magistrature suprême et aux législatives - scrutins à un seul tour prévus le 28 novembre qui s'est terminé dimanche, a relevé le ministre.

Par ailleurs, il a indiqué que son gouvernement "continue à améliorer l'espace d'expansion des libertés fondamentales et renforce l'arsenal protecteur des droits de l'homme", citant notamment la promulgation d'une loi contre la torture en juillet.

Il a également indiqué que 1.000 nouveaux magistrats viennent d'être nommés en RDC "afin de renforcer l'occupation judiciaire du territoire national" et a estimé "positive" l'évolution de la lutte contre les violences sexuelles.

La RDC doit prendre part le 15 décembre à la Conférence internationale des pays des grands lacs qui doit notamment traiter des violences sexuelles.