Sénégal/festival: la police empêche l'opposition de manifester à Dakar

29 décembre 2010 à 17h36 par La rédaction

DAKAR (AFP)

La police sénégalaise a empêché la principale coalition de l'opposition d'organiser mercredi à Dakar une marche contre "la dilapidation des deniers publics" à l'occasion du Festival mondial des arts nègres, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des policiers en casque, armés de boucliers et matraques, ont devancé les manifestants sur le lieu prévu pour le départ de la marche, près d'un quartier populaire de Dakar, selon ce journaliste.

La marche avait été interdite mardi par le préfet de Dakar pour "indisponibilité des forces de sécurité toutes engagées dans le Festival mondial des arts nègres" dont la fin est prévue vendredi.

Des responsables de l'opposition et quelques dizaines de manifestants ont été repoussés par les policiers dans les ruelles adjacentes.

Plusieurs responsables de l'opposition ont été contraints de revenir dans leur véhicule et quelques militants ont été brièvement interpellés par la police.

Celle-ci avait reçu l'ordre de ne pas user de la violence contre les manifestants, selon une source policière.

La coalition de l'opposition, qui avait jugé "illégale" l'interdiction de sa manifestation, avait décidé de la maintenir.

Lors d'un rassemblement à Dakar le 18 décembre, elle avait déjà qualifié de "gâchis financier" le Festival mondial des arts nègres, accusant le régime d'Abdoulaye Wade de "dilapider" des milliards de francs CFA sans transparence.

Elle avait estimé, dans un communiqué, que ce festival offrait un échantillon des "tares du régime", en parlant de "corruption", de "folie des grandeurs" ou de "népotisme".

Les opposants déplorent régulièrement que le président Wade, au pouvoir depuis 2000 et candidat pour un troisième mandat en 2012, ait choisi sa fille Sindiély pour codiriger le festival, de même qu'il avait confié, en 2007, l'organisation du Sommet de la conférence islamique à son fils Karim.