Soixante ans d'indépendance du Nigeria: le président appelle à construire un nation "forte et indivisible"

Par AFP

AFRICA RADIO

Confronté à d'immenses défis sécuritaires et économique, le Nigeria a célébré jeudi 60 ans d'indépendance, le président Muhammadu Buhari appelant le pays le plus peuplé d'Afrique à construire "une nation forte et indivisible", dans un discours à Abuja.

"Le destin du Nigeria est d'être la plus grande nation noire de la terre", a-t-il déclaré dans un discours retransmis à la télévision. Mais "nous faisons face à de multiples challenges et une population qui dépasse les 200 millions". "Nous devons travailler tous ensemble pour devenir la nation forte et indivisible à laquelle nous aspirons", a enjoint le chef de l'Etat, avant de lister les maux dont souffre le géant africain."Notre économie, comme celles des autres pays du monde, est en crise. Et nous faisons toujours face à des problèmes sécuritaires dans diverses régions", a-t-il poursuivi. Première puissance économique de l'Afrique, le Nigeria est frappé de plein fouet par la crise économique mondiale provoquée par la pandémie de Covid-19. Plus gros producteur africain de pétrole, la chute du cours de l'or noir, principale source de revenus du pays, a vidé les caisses de l'Etat. Malgré ses richesses, près de la moitié de la population vit dans une extrême pauvreté, notamment à cause d'une corruption endémique.Depuis plus de dix ans, le nord-est du pays est en proie à une insurrection islamiste. Les violences ont fait plus de 36.000 morts et forcé plus de 2 millions de personnes à fuir leur domicile.Le centre et le nord-ouest du pays sont aussi minés par des attaques de bandes armées, qui commettent pillages et enlèvements contre rançons. Et les affrontements entre éleveurs et agriculteurs pour une terre de plus en plus rare s'intensifient.A cause de la pandémie de Covid-19, le géant africain a célébré jeudi dans la sobriété l'anniversaire de son indépendance, obtenue le 1er octobre 1960 de la couronne britannique. Masque sur le visage, le président Buhari, 77 ans, a dirigé un défilé militaire après son discours, dans un stade peu rempli de la capitale Abuja.