Somalie: nouvelle offensive contre les insurgés shebab dans le nord

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP)

Les forces de sécurité du Puntland, région autoproclamée autonome du nord-est de la Somalie, ont lancé dimanche une nouvelle offensive contre une milice liée aux insurgés shebab, a-t-on appris de source officielle et auprès de témoins.

Cette offensive, qui fait suite à une première du genre fin juillet, visait une milice de plusieurs centaines d'hommes dirigée par le chef de guerre et trafiquant d'armes somalien Mohamed Said Atom et établie dans la chaîne montagneuse de la région de Sanaag, frontière naturelle entre les deux régions autonomes du nord du pays, le Puntland et le Somaliland.

"Nous avons attaqué leurs bases et pris le contrôle de leurs camps.Nos forces contrôlent à présent complètement les montagnes de Galagala et l'ennemi qui a subi de lourdes pertes, a fui la zone", a déclaré à la presse à Bossasso le ministre de la Sécurité de cette région du nord-est de la Somalie Yusuf Ahmed Qeyr.

"Nous en avons tués plus de 10 et fait prisonniers plusieurs d'entre eux", a-t-il ajouté.

Des habitants de la localité de Galagala ont affirmé que les combats, qui ont duré environ quatre heures, avaient fait des victimes dans les deux camps.

"Nous avons vu sept combattants tués, issus des deux camps mais on ne sait pas clairement qui contrôle la zone disputée", a expliqué à l'AFP un chef coutumier, Mohamed Bashir.

Un autre habitant, Said Hussein, a également fait part de sept morts dans les combats.

"Quinze soldats du Puntland ont été admis à l'hôpital depuis ce matin et l'un d'eux est mort", a rapporté à l'AFP un responsable de l'hôpital de Bossasso, s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

Les forces du Puntland avaient déjà lancé une première attaque contre les hommes d'Atom le 26 juillet.

Mohamed Said Atom, qui fait l'objet de sanctions des Nations unies pour avoir violé l'embargo sur les armes en Somalie, a établi plusieurs camps dans la chaîne montagneuse de la région de Sanaag.Il est décrit comme le représentant des shebab dans la région par les autorités puntlandaises.

La chaîne de montagnes des Golis est difficile d'accès et criblée de grottes, offrant un repaire parfait pour Atom et ses hommes, selon des responsables locaux.