Soudan: heurts entre la police et des centaines de manifestants anti-Béchir

Par La rédaction

KHARTOUM (AFP)

Des centaines de jeunes Soudanais ont manifesté dimanche à Khartoum dans le cadre d'une journée nationale de protestation anti-gouvernementale, et se sont heurtés à la police, selon un journaliste de l'AFP.

A l'Université islamique d'Omdurman, une ville qui jouxte Khartoum, un millier de manifestants ont défilé dans les rues en scandant des slogans hostiles au président Omar el-Béchir, face à un important contingent de la police anti-émeute.

"Ocampo, ce que vous avez dit est vrai", ont-ils crié, en référence au procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo.

Déjà inculpé depuis l'an dernier pour crimes de guerre et crimes contre l'Humanité au Darfour, M. Béchir est depuis le 12 juillet sous le coup d'un nouveau mandat d'arrêt de la CPI, cette fois pour génocide dans cette région de l'ouest du Soudan en proie à une guerre civile depuis sept ans.

Les affrontement ont éclaté lorsque les manifestants ont jeté des pierres en direction des policiers, qui ont répliqué à coups de bâtons.

A Khartoum, une centaine de jeunes ont manifesté près du palais présidentiel en scandant "Nous voulons du changement!Non aux prix élevés".Au moins cinq d'entre eux ont été arrêtés.