Tunisie: Ben Ali promet 300.000 emplois d'ici 2012 pour désarmorcer la crise

Par La rédaction

TUNIS (AFP)

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a promis lundi dans un discours télévisé la création de 300.000 emplois d'ici 2012 après des émeutes sans précédent contre le chômage.

Il a également dénoncé des "actes terroristes impardonnables perpétrés par des voyous cagoulés" dans le centre-ouest du pays, théâtre d'émeutes qui ont fait au moins 14 morts selon le gouvernement, et plus de 20 selon des sources de l'opposition.

"Nous avons décidé de multiplier les capacités d'emploi et la création de sources de revenus (...) dans tous les secteurs durant les années 2011 et 2012", a-t-il dit, annonçant 300.000 emplois supplémentaires, outre les 50.000 postes promis récemment par le patronat pour les régions.

Par ailleurs, il a dénoncé "des actes terroristes" qui "ont été perpétrés durant la nuit par des bandes de voyous cagoulés", accusant des manipulateurs "n'hésitant pas impliquer nos enfants dans des actes de vandalisme et de destruction en diffusant des slogans et des informations mensongères".

Trois localités --Kasserine, Thala et Regueb-- étaient en proie à des violences lundi, signe de la poursuite des émeutes contre le chômage qui secouent la Tunisie depuis la mi-décembre.

"A ceux qui veulent porter atteinte aux intérêts du pays, ou manipuler notre jeunesse, nous disons que la loi sera appliquée", a-t-il ajouté appelant les Tunisiens "à protéger leurs progénitures contre les malfaiteurs".