Tunisie: le Premier ministre exhorte les partis à travailler ensemble "pour l'intérêt du pays"

Par La rédaction

TUNIS (AFP) - (AFP)

Le Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi a exhorté mercredi les partis politiques à travailler ensemble pour "l'intérêt du pays", et mis en garde contre les "dérives sécuritaires et économiques", dans une intervention devant la Haute instance chargée des réformes en Tunisie.

"L'intérêt du pays est que tous les partis travaillent ensemble.On ne quitte pas la scène politique, même si on est en désaccord", a déclaré M. Essebsi en exhortant les partis qui ont quitté la Haute instance à revenir au sein de l'institution.

"Le gouvernement a affronté des dérives sécuritaires, sociales, économiques et médiatiques, nous devons être unis pour faire face à cette situation", a ajouté le Premier ministre sans plus de détails.

M. Essebsi s'exprimait au siège de la Haute instance chargée de piloter les réformes politiques dans la Tunisie de l'après-Ben Ali, avant l'élection d'une Assemblée constituante prévue le 23 octobre.

Les islamistes d'Ennahda et Le Congrès pour la République (CPR) de Moncef Marzouki se sont retirés en juin de cette institution, l'accusant d'abuser de ses prérogatives et contestant sa légitimité.

"Il y a des tensions et des différends avec la Haute instance, mais il faut que ceux qui sont partis reviennent, dans l'intérêt du pays", a insisté M. Essebsi.Les représentants d'Ennahda, parti donné favori pour les élections d'octobre, n'étaient pas présents pour l'intervention du Premier ministre.

Mise en place après la révolution, la Haute instance, présidée par le juriste Yadh Ben Achour, comprend les représentants d'une douzaine de partis, d'organisations syndicales et d'associations.

Elle prépare et adopte des projets de lois qui sont ensuite soumis au président de la République par intérim, Foued Mebazaa.Elle a aussi un droit de regard sur l'activité du gouvernement.