Un tribunal d'Afrique du Sud bloque le projet de la Zambie de vente des actifs de Vedanta

Par AFP

AFRICA RADIO

Un tribunal sud-africain a accordé mardi au groupe indien Vedanta Resources une ordonnance bloquant la liquidation de sa société zambienne Konkola Copper Mines (KCM), premier producteur de cuivre de la Zambie, dans le cadre d'un conflit avec le gouvernement de Lusaka.

Une féroce bataille oppose les deux actionnaires de KCM, Vedanta Resources (79,4%), coté à Londres, et l'Etat zambien (20,6%). Celui-ci reproche à son partenaire d'avoir violé le code minier et, surtout, de ne pas avoir payé tous ses impôts.En mai, la justice zambienne avait prononcé la liquidation de KCM, premier producteur de cuivre du pays, à la demande insistante du gouvernement du président Edgar Lungu. Mais la Haute Cour de Johannesburg a ordonné mardi l'arrêt de toute vente d'actifs de KCM. Vedanta Resources s'était adressée au tribunal parce que Johannesburg est prêt à accueillir un processus d'arbitrage dans le conflit.Le conflit entre Vedenta Resources et le gouvernement zambien a éclaté avec une réforme fiscale du chef de l'Etat qui, selon le groupe, menace dangereusement ses activités.Etranglée par une forte dette, la Zambie, deuxième producteur africain de cuivre, a décidé de frapper son secteur minier au portefeuille en remplaçant l'actuelle TVA par une nouvelle taxe.La semaine dernière, le ministre zambien des Mines, Richard Musukwa, avait déclaré que neuf entreprises avaient fait part de leur intérêt à reprendre KCM.sn/bgs/wai/jlb/jh