Une soignante britannique atteinte d'Ebola en Sierra Leone rapatriée

12 mars 2015 à 18h18 par La rédaction

Londres (AFP)

Une soignante britannique, membre de l'armée, testée positive au virus Ebola en Sierra Leone, a été rapatrié jeudi au Royaume-Uni, où elle a été hospitalisée au Royal Free Hospital de Londres, a annoncé ce dernier.

"Nous confirmons qu'un patient est traité pour Ebola dans notre unité d'isolement", a déclaré un porte-parole de l'hôpital où deux infirmiers britanniques, également infectés en Sierra Leone, ont déjà été soignés avec succès.

Dans la matinée, le ministère britannique de la Défense avait annoncé que la soignante était en cours de rapatriement à bord d'un avion de la Royal Air Force (RAF) envoyé mercredi sur place.

La veille, les services de santé britanniques avaient annoncé qu'un membre du personnel soignant de l'armée du Royaume-Uni avait été testé positif au virus Ebola en Sierra Leone.

"Une enquête sur la manière dont ce soignant militaire a été exposé au virus est actuellement en cours", avait ajouté le Public Health England (PHE), précisant que "toute personne identifiée comme ayant eu des contacts proches sera examinée"

Par ailleurs, deux autres soignants militaires qui ont eu des contacts proches avec la militaire, vont être rapatriés au Royaume-Uni vendredi, en vue d'examens, a expliqué le PHE.

Ces deux personnes, qui ne présentent pas les symptômes de la maladie, vont arriver sur des vols sanitaires séparés à Newcastle (nord-ouest), où elles seront examinées par la Royal Victoria Infirmary.Selon les résultats, il sera décidé si elles doivent être hospitalisées ou seulement bénéficier d'un suivi.

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, est partie en décembre 2013 du sud de la Guinée avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone.

Elle a fait plus de 10.000 morts identifiés, un nombre nettement sous-estimé de l'aveu même de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).