Vaccins: le Zimbabwe recevra 800.000 doses de Sinopharm d'ici mars, selon le gouvernement

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Zimbabwe attend d'ici mars 800.000 doses du vaccin contre le coronavirus développé par la firme chinoise Sinopharm, dont 200.000 à titre de don, a annoncé le gouvernement.

La ministre de l'Information Monica Mutsvangwa a précisé mercredi lors d'un point presse qu'un avion serait envoyé cette semaine pour acheminer ces doses."Ce don de 200.000 doses et une commande initiale du Zimbabwe de 600.000 doses sont attendus dans le pays respectivement d'ici le 15 février 2021 et la première semaine de mars", a-t-elle indiqué dans un enregistrement diffusé sur Twitter par le ministère.Sinopharm a annoncé en décembre que son vaccin était efficace à 79% et sûr, mais sans rendre public le détail des essais cliniques. Son taux d'efficacité contre le variant apparu en Afrique du Sud voisine et détecté dans au moins six autres pays du continent, n'a pas été révélé publiquement.Le Zimbabwe, à l'économie et au système de santé sinistrés, a prévu un budget de 100 millions de dollars pour la vaccination contre le coronavirus, qui sera gratuite. Les autorités visent un objectif de 10 millions de personnes vaccinées, soit environ deux tiers de la population.Le pays attend aussi des vaccins en provenance d'Inde, via l'Union africaine (UA) et le système Covax mis en place par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) visant à une distribution équitable.Les hôpitaux sont débordés par la deuxième vague de coronavirus. Le Zimbabwe compte officiellement près de 35.000 cas, dont plus de 1.300 morts, mais ces statistiques sont généralement considérées comme sous-évaluées en raison de capacités de test insuffisantes. Le producteur russe de diamants Alrosa a de son côté promis un don d'une quantité non précisée de vaccins russe Spoutnik V, a annoncé mercredi soir sur Twitter le porte-parole du gouvernement zimbabwéen, Nick Mangwana.Cette promesse a également été faite à l'Angola, autre pays d'Afrique australe.sch/sn/sst/blb