Ouverture du 9e Forum mondial de l'eau au Sénégal pour "sonner l'alerte"

AFRICA RADIO

21 mars 2022 à 13h06 par AFP

Le président sénégalais Macky Sall a donné lundi le coup d'envoi du 9e Forum mondial de l'eau à Diamniadio, près de Dakar, en vue de "sonner l'alerte" sur la "raréfaction des ressources hydriques" dans le monde et en particulier en Afrique.

Le président Macky Sall, a souligné dans son discours d'ouverture que le Forum se réunissait au Sénégal "alors que la raréfaction des ressources hydriques et la dégradation de l'environnement continuent de s'aggraver". Selon M. Sall, qui cite un rapport l'ONU, "la situation n'est pas rassurante", notamment car "deux personnes sur cinq dans le monde vivent dans des régions où l'eau est rare". "Tout laisse croire que si rien n'est fait, la situation ira de mal en pis", a-t-il dit en assurant que le 9e Forum mondial de l'eau était "l'occasion de sonner l'alerte sur la gravité de la situation". Il a également suggéré que "compte tenu des enjeux globaux (...) il semble nécessaire que le G20 s'élargisse et élargisse sa composition. L'UA pourrait ainsi en devenir membre" car "l'Afrique compte plus d'un quart des pays membres des Nations unies". Plusieurs chefs d'Etat étaient présents lundi à la Dakar Arena, à Diamniadio, dont le Congolais Denis Sassou Nguesso ou le Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embalo. Audrey Azoulay, la directrice générale de l'Unesco, partie prenante dans l'organisation du forum, assistait également à la cérémonie. L'empereur du Japon, Naruhito, s'est exprimé par visioconférence. Ce forum, organisé pour la première fois en Afrique de l'Ouest, se déroulera jusqu'au 26 mars avec pour thème "la sécurité de l'eau pour la paix et le développement". "La gestion durable de la ressource en eau est un enjeu majeur du XXIe siècle. Ce forum doit permettre de renforcer les actions multilatérales dans ce domaine. Mieux gérer l'eau, cela implique d'éduquer, de former et de sensibiliser. J'appelle à un engagement fort des Etats", a déclaré Mme Azoulay dans un communiqué récent. Les débats s'ouvrent dans ce forum, au moment où l'Unesco vient de publier un rapport mettant en exergue le potentiel des eaux souterraines susceptibles de générer des bénéfices sociaux, économiques et environnementaux, à condition qu'elles soient gérées de façon durable. L'Unesco avertit dans ce rapport que les ressources en eaux souterraines "passent trop souvent inaperçues ou sont ignorées" et les réserves mondiales sont souvent mal gérées, sous-évaluées et exposées à des risques de pollution. Le dernier Forum mondial de l'eau s'était tenu à Brasilia en mars 2018.