Forum Investir en Afrique 2024

Sept ans de prison requis contre la star marocaine Saad Lamjarred, jugé à Paris pour viol

Une peine de sept ans d'emprisonnement a été requise jeudi au procès du chanteur star marocain Saad Lamjarred, accusé d'avoir violé et frappé une jeune femme dans une chambre d'hôtel parisienne en 2016.

AFRICA RADIO

23 février 2023 à 18h21 par AFP

"Monsieur Lamjarred s'est rendu coupable de faits de viol", a déclaré l'avocat général Jean-Christophe Muller à l'issue de son réquisitoire devant la cour d'assises de Paris, demandant également une peine d'interdiction du territoire de cinq ans. L'avocat général a demandé plusieurs fois à la cour de garder en tête les notions de "nuance et complexité" au moment de prendre leur décision. Dans les procès pour viol "on entend souvent parler de +parole contre parole+", déclare l'avocat général Jean-Christophe Muller. "Mais avant les paroles, il y a les faits, les éléments objectifs et acquis", continue-t-il. Les faits que dénonce Laura P. remontent à octobre 2016. Il y a d'un côté "une jeune femme de 20 ans", "en devenir", et de l'autre, "un homme de 31 ans déjà bien installé dans l'existence", rappelle-t-il au sujet de la pop-star adulée au Maroc et ultra connue dans le monde arabe. Laura P. avait rencontré Saad Lamjarred dans une boîte de nuit et l'avait suivi à un premier "after". A la fin d'une soirée chargée en alcool et cocaïne, elle l'avait accompagné à son hôtel sur la prestigieuse avenue des Champs-Elysées. Ils s'étaient embrassés puis il avait "tout à coup poussé sa tête qui avait cogné par terre", a-t-elle raconté en pleurs à la barre. Il l'aurait alors frappée et violée. Elle avait fui la chambre et été prise en charge par des employés de l'hôtel, qui ont décrit une jeune femme terrorisée, rappelle l'avocat général. Ces mêmes employés avaient stoppé l'homme vraisemblablement ivre qui la poursuivait en caleçon. Pour l'avocat général, ces éléments "objectifs", les coups constatés par les médecins, les déclarations de Saad Lamjarred et de Laura P., ainsi que celles des témoins, démontrent la réalité du viol et des violences. Devant la cour, le chanteur de 37 ans, a juré qu'il n'avait "jamais, jamais, jamais" violé Laura P. Selon lui, c'est elle qui lui a "tout à coup" infligé une "griffure très douloureuse dans le dos" alors qu'ils s'embrassaient au sol sur la moquette.