Somalie: déjà sans doute "de nombreux morts de faim", selon l'OMS

AFRICA RADIO

7 septembre 2022 à 15h21 par AFP

De nombreuses personnes sont probablement déjà mortes de faim en Somalie, frappée par une sécheresse historique, a déclaré mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avertissant que les humanitaires ne pouvaient faire face à l'augmentation des besoins.

Selon les Nations unies, la Somalie est au bord de la famine pour la deuxième fois en un peu plus de dix ans et il y a urgence pour sauver des vies. "Certaines parties de la Somalie devraient sombrer dans la famine dans un avenir très proche, à moins que l'aide humanitaire ne soit renforcée de toute urgence", a affirmé aux journalistes le patron de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, depuis le siège de l'organisation à Genève. "Des millions d'autres personnes dans d'autres parties du pays sont confrontées à une faim extrême, et il est probable que de nombreuses personnes sont déjà mortes de faim", a-t-il ajouté. L'augmentation rapide de l'aide humanitaire depuis le début de l'année a permis de sauver de nombreuses vies mais aujourd'hui "les ressources dont disposent l'OMS et ses partenaires pour répondre à la crise sont dépassées par l'explosion des besoins", a averti M. Tedros. "La Somalie et ses voisins de la Grande Corne de l'Afrique, ainsi que les pays de la région du Sahel, ont besoin de l'aide du monde, et ils en ont besoin maintenant", a-t-il encore insisté. Le chef de l'agence humanitaire de l'ONU, Martin Griffiths, a lancé lundi un "ultime avertissement" concernant la situation terrible de ce pays très pauvre avec plus de 200.000 personnes au bord de la famine, après quatre saisons des pluies insuffisantes depuis fin 2020.