Sud-est du Nigeria: 3 policiers tués par des hommes armés

AFRICA RADIO

20 novembre 2022 à 11h51 par AFP

Des hommes armés ont attaqué samedi un poste de contrôle de police dans le sud-est du Nigeria, tuant trois officiers, ont indiqué dimanche la police et des habitants.

Les assaillants ont pris d'assaut ce poste situé à Agbani dans l'Etat d'Enugu et ouvert le feu sur les policiers, a déclaré le porte-parole de la police de cet Etat, Daniel Ndukwe, dans un communiqué. "Trois agents de police qui effectuaient des interpellations et des fouilles" ont été tués, a-t-il dit. Il a imputé cette attaque à une quinzaine "de voyous armés soupçonnés d'être des renégats" séparatistes "qui opéraient dans des véhicules Lexus Jeep et Toyota Tundra". Le porte-parole a ajouté que la police était sur la piste des assaillants en vue de les traduire en justice. De son côté, un officier de police a déclaré que des hommes armés avaient fui les lieux en emportant des armes volées aux policiers tués. "Nous avons perdu des officiers dans l'attaque des criminels qui ont également emporté des armes", a déclaré à l'AFP cet officier, s'exprimant sous couvert d'anonymat. Un habitant, Francis Nwachukwu, a déclaré que les policiers avaient été pris par surprise. Aucun groupe n'a revendiqué l'attaque de samedi, un jour après qu'un ancien commissaire du gouvernement local et son frère ont été abattus dans cet Etat. Le sud-est du Nigeria est en proie à une recrudescence des violences, imputées par les autorités au Mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra (Ipob). L'Ipob, qui cherche une renaissance d'un Etat séparé pour l'ethnie igbo, a nié à plusieurs reprises toute responsabilité dans ces violences. Les attaques ciblées ont tué plus de 100 policiers et autres membres des forces de sécurité dans la région depuis le début de l'année, d'après les décomptes des médias locaux. Des prisons ont également été prises d'assaut conduisant à la libération de nombreux prisonniers. Le chef de l'Ipob, Nnamdi Kanu, a été emprisonné par le gouvernement et inculpé de trahison, après avoir été arrêté à l'étranger et ramené au Nigeria.

Voir aussi