Un pasteur sud-africain condamné pour avoir planifié des attaques racistes

AFRICA RADIO

28 septembre 2022 à 15h36 par AFP

Dieu le lui avait soit-disant ordonné: un pasteur sud-africain blanc a été condamné mercredi à la prison à vie pour avoir préparé des attaques "terroristes" contre "des Africains" et visant à renverser le gouvernement, a annoncé le parquet.

Chef autoproclamé du Mouvement national de résistance chrétienne (NCRM) d'extrême droite, Harry Knoesen, 64 ans, "a été reconnu coupable d'avoir préparé et planifié des attaques terroristes", a précisé le parquet national (NPA) dans un communiqué. Il a été condamné deux fois à la prison à vie ainsi qu'à une peine supplémentaire de 21 ans de prison. Cette décision ne peut pas faire l'objet d'un appel. Ces projets d'"attaques contre des personnes non blanches" visaient notamment les townships, quartiers déshérités issus de l'apartheid et regroupant majoritairement des noirs, ainsi que la police et l'armée. Mais M. Knoesen a été arrêté avant de pouvoir les mettre à exécution en novembre 2019. Selon le NPA, l'accusé, qui avait plaidé non coupable, a expliqué que "Dieu lui avait ordonné de reconquérir l'Afrique du Sud pour les blancs". "Ces pensées fortement marquées par le racisme" l'ont poussé à vouloir "renverser le gouvernement et tuer sans discernement des Africains", selon le NPA. Le pasteur a aussi été condamné pour incitation à mener un attentat, sollicitation ou recrutement de personnes pour mener ces attaques, ainsi que pour possession illégale d'une arme à feu et de munitions. Lors de son arrestation, des documents liés à la préparation des attaques ont été découverts et des armes saisies. Il avait notamment étudié la possibilité d'utiliser des armes biologiques dans le but d'"infecter et tuer des membres de la population africaine", précise encore le parquet. Deux autres membres du NCRM, les frères Errol et Eric Abrams, qui ont reconnu les faits, ont aussi été arrêtés et condamnés dans cette affaire.