Washington table sur une nouvelle rencontre entre Israël et des pays arabes

AFRICA RADIO

20 décembre 2022 à 16h51 par AFP

Les Etats-Unis tablent sur une réunion l'année prochaine entre Israël et plusieurs pays arabes, a indiqué mardi un haut responsable américain, ajoutant espérer que le Premier ministre israélien désigné Benjamin Netanyahu donne des signaux positifs.

La réunion se tiendrait "probablement dans le premier quart" de l'année 2023 et réunirait les chefs de la diplomatie des pays ayant participé à la rencontre dans le désert du Néguev en mars dernier, a affirmé le haut responsable sous le couvert de l'anonymat. La rencontre avait réuni les Etats-Unis, Israël et les pays arabes ayant normalisé leurs relations avec l'Etat hébreu: les Emirats arabes unis, le Maroc, Bahreïn et l'Egypte. Les Emirats, Bahreïn et le Maroc ont noué des liens avec Israël en 2020, sous l'impulsion de l'administration américaine de Donald Trump, dans le cadre d'accords dits d'Abraham. Ces accords ont rompu avec des décennies de consensus arabe conditionnant l'établissement de relations avec Israël à un règlement du conflit israélo-palestinien et du retrait israélien des territoires palestiniens occupés. Or, selon le haut responsable américain, M. Netanyahu "tient ces accords à coeur et j'imagine qu'il va vouloir les faire progresser". Mais "de ce que fera ou pas Israël dépendra le fait de savoir s'il sera plus difficile ou plus facile pour ces pays de s'engager davantage, sans parler d'amener de nouveaux pays à y participer", a-t-il dit. Début décembre, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken avait prévenu que les Etats-Unis s'opposeraient à l'établissement de nouvelles colonies par le prochain gouvernement israélien en Cisjordanie occupée. Le président américain Joe Biden s'était rendu en Israël et dans les Territoires occupés en juillet dernier, sans obtenir d'avancées particulières. Arrivé en tête des législatives du 1er novembre avec ses alliés d'extrême droite et ultra-orthodoxes, Benjamin Netanyahu a été désigné le 13 novembre pour former un gouvernement.