Attentat de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire: perpétuité requise contre quatre accusés

AFRICA RADIO

21 décembre 2022 à 19h36 par AFP

La prison à perpétuité a été requise mercredi à Abidjan contre quatre accusés de l'attentat jihadiste de la ville balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, qui avait fait 19 morts en mars 2016, dont des Européens.

A l'issue d'un réquisitoire de plus de deux heures, le procureur de la République Richard Adou a demandé la perpétuité, "une peine exemplaire et dissuasive", pour les quatre accusés présents physiquement au procès, qui sont jugés depuis fin novembre. 14 autres accusés sont en fuite ou détenus au Mali et parmi eux, certains "cerveaux" de l'opération pour lesquels le procureur a également requis la prison à vie. Tous sont accusés "d'actes terroristes, assassinat, tentative d'assassinat, recel de malfaiteurs, détention illégale d'armes à feu et de munitions de guerre et de complicité desdits faits". Les quatre accusés présents à l'audience, Hantao Ag Mohamed Cissé, Sidi Mohamed Kounta, Mohamed Cissé et Hassan Barry, sont particulièrement soupçonnés d'avoir été des complices de cette attaque, en aidant les cerveaux de l'opération dans le repérage notamment, ce qu'ils nient. "Il faut décourager les adeptes de ces actes terroristes", a déclaré le procureur au cours de son réquisitoire. Le 13 mars 2016, trois jeunes assaillants avaient remonté la plage de Grand-Bassam, très fréquentée par des étrangers, puis pris d'assaut plusieurs restaurants, tirant à la kalachnikov sur des clients en terrasse avant d'être abattus par les forces de sécurité ivoiriennes. Revendiquée par la branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), cette attaque jihadiste, la première survenue en Côte d'Ivoire, avait fait 19 morts, dont quatre Français.