Au moins 160 migrants morts noyés au large de la Libye en une semaine

Par AFP

AFRICA RADIO

Au moins 160 migrants sont morts noyés au large de la Libye après le naufrage de leurs embarcations au cours de la semaine dernière, a annoncé mardi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

"Au cours de la semaine dernière, au moins 160 personnes ont perdu la vie en Méditerranée centrale, au large de la Libye", a indiqué sur Twitter Safa Msehli, porte-parole de l'OIM à Genève. "Près de 1.500 migrants se sont noyés sur cette route cette année", a-t-elle déploré. "Entre le 12 et le 18 décembre, 466 migrants ont été secourus/interceptés en mer et renvoyés en Libye", a par ailleurs fait savoir le bureau de l'OIM en Libye. Le pays nord-africain est un important point de passage pour des dizaines de milliers de migrants cherchant chaque année à gagner l'Europe par les côtes italiennes, distantes de quelque 300 km. Majoritairement issus de pays d'Afrique saharienne, ces candidats à l'exil y sont la proie de trafiquants, quand ils ne meurent pas en tentant la traversée. Plongée dans une crise politique majeure après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye fait face depuis plusieurs mois à de multiples critiques pour les mauvais traitements infligés aux migrants. Les autorités avaient lancé début octobre un raid antimigrants dans la capitale, faisant un mort et au moins 15 blessés. Au moins 5.000 personnes ont été arrêtées lors de cette opération menée officiellement au nom de la lutte contre le trafic de drogue. Quelques jours plus tard, environ 2.000 migrants se sont évadés d'un centre et six d'entre eux ont été tués par balles par des gardes libyens, selon l'OIM.