Berlin restitue 20 bronzes de Benin au Nigeria avant Noël

AFRICA RADIO

16 décembre 2022 à 12h21 par AFP

La ministre allemande des Affaires étrangères va restituer au Nigeria vingt bronzes de l'ancien royaume de Benin, pillés durant l'époque coloniale, lors d'une visite dans ce pays entre le 18 et le 20 décembre, a annoncé vendredi son ministère.

Un accord avait été conclu le 1er juillet dernier entre Berlin et le gouvernement nigérian après des années de négociations pour la restitution d'oeuvres qui sont réparties dans une vingtaine de musées allemands. La ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock sera accompagnée de la ministre de la Culture, Claudia Roth, la ministre de l'Etat régional allemand du Bade-Wurtemberg chargée de la Culture, "ainsi que les directeurs et directrices de 5 musées allemands détenteurs des plus importantes collections de bronzes de Benin en Allemagne", a précisé un porte-parole du ministère, Christofer Burger, lors du traditionnel point presse du gouvernement allemand. Les musées concernés par ces restitutions sont celui de Linden à Stuttgart (sud), de Grassi à Leipzig (est), le MARKK à Hambourg (nord), le musée Rauten-Joest à Cologne (ouest), ainsi que le Musée ethnologique de Berlin. A lui seul, le Musée ethnologique de Berlin possède 530 objets historiques provenant de l'ancien royaume de Benin, dont 440 bronzes, considérés comme la plus importante collection après celle British Museum de Londres. Le retour de ces oeuvres au Nigeria "montre combien l'Allemagne prend au sérieux le travail de mémoire de son passé colonial", a affirmé M. Burger. Cette initiative s'inscrit dans une série de mesures prises récemment par l'Allemagne pour tenter d'assumer les crimes de la période coloniale, comme la reconnaissance officielle en mai 2021 d'un génocide perpétré en Namibie. Les bronzes, qui comptent parmi les oeuvres africaines les plus réputées, ont été pillés dans l'ancien royaume de Benin, dans le sud du Nigeria. Ils sont aujourd'hui dans des musées et chez des collectionneurs d'art aux États-Unis et en Europe et le gouvernement nigérian négocie leur restitution. La plupart des objets ont été pillés en 1897, quand une expédition britannique a attaqué et détruit Benin City, s'appropriant au passage des milliers de sculptures en ivoire et en métal. Lors de sa visite, Mme Baerbock abordera également "les nouvelles relations germano-nigérianes ainsi que la sécurité régionale", a précisé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.