Congo: des émissaires de Sassou Nguesso en mission de "conciliation" en Libye

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a dépêché lundi une mission de conciliation dans le conflit en Libye, au nom de l'union africaine (UA), dans la perspective de l'organisation de l'élection présidentielle prévue cette année, a-t-on appris de source officielle congolaise.

La délégation de l'UA a été mandatée par le président Sassou Nguesso pour "conduire en Libye une mission d'information, d'évaluation mais aussi de conciliation sur le processus devant mener à la tenue de l'élection présidentielle prévue à la fin de cette année", a déclaré par téléphone à l'AFP Jean-Claude Gakosso, ministre congolais des Affaires étrangères. "Nous avons prévu de rencontrer tous les principaux acteurs de la scène politique libyenne, les chefs religieux, les notables coutumiers et autres leaders d'opinion, de Tripoli à Benghazi en passant par Tobrouk et Misrata", a ajouté M. Gakosso, chef de la délégation qui est arrivée lundi à Tunis. "Nous envisageons d'aller également à la rencontre des Libyens de la diaspora, au Caire et à Tunis", a-t-il encore ajouté. La délégation d'une dizaine de membres est composée notamment du directeur de cabinet de la Commission de l'UA, Lebatt Hacen, "le même qui avait conduit, les négociations ayant abouti au partage du pouvoir entre militaires et civils au Soudan", a expliqué M. Gakosso. "À la fin de la mission, l'ensemble de la délégation se rendra à Brazzaville pour rendre compte au président Sassou Nguesso qui, lui, informera ses pairs de l'UA, mais aussi ses pairs du +groupe de Berlin+, lors du sommet sur la Libye qu'organisera le président français Emmanuel Macron, en marge du Sommet de Paris sur la Paix, le 12 novembre prochain", a-t-il indiqué. L'organisation de l'élection présidentielle en Libye avait été au menu des discussions fin juillet entre le président congolais Sassou Nguesso et le dirigeant libyen Mohamed al-Menfi lors d'une visite effectuée par ce dernier à Brazzaville. Le président Sassou Nguesso dirige le Comité de haut niveau et le Groupe de contact de l'Union africaine sur la Libye plongée dans le chaos après la mort de son leader Mouammar Kadhafi évincé et tué lors du soulèvement dans le pays. Ces dernières années, la Libye a été divisée entre deux administrations rivales soutenues par des forces étrangères et d'innombrables milices.