Covid: Pretoria juge "hâtive" la suspension des vols par Londres

Par AFP

AFRICA RADIO

Pretoria a manifesté vendredi son irritation à l'égard de Londres, qui a décidé la veille au soir d'interdire l'entrée sur son territoire de voyageurs en provenance de six pays d'Afrique australe, dans la foulée de l'annonce de la découverte d'un nouveau variant du Covid-19.

L'Afrique du Sud respecte "le droit de tous les pays à prendre les mesures de précaution nécessaires pour protéger leurs citoyens" mais juge cette décision pour le moins "hâtive" alors que l'OMS ne s'est même pas encore prononcée "sur les prochaines mesures" à prendre, affirme son ministère des Affaires étrangères. "Notre préoccupation immédiate est le préjudice que cette décision va causer aux industries du tourisme et aux entreprises des deux pays", affirme la ministre Naledi Pandor dans ce commmuniqué, précisant que son gouvernement entendait "dialoguer avec le gouvernement britannique afin de le persuader de réconsidérer sa décision". Jeudi soir, Londres a annoncé que les vols en provenance d'Afrique du sud, de Namibie, du Lesotho, d'Eswatini, du Zimbabwe et du Botswana seraient suspendus à compter de vendredi 12H00 GMT. "Les premières indications que nous avons de ce variant sont qu'il pourrait être plus transmissible que le variant Delta et que les vaccins dont nous disposons actuellement pourraient être moins efficaces", a expliqué son secrétaire d'Etat à la Santé, Sajid Javid. Potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, ce nouveau variant, baptisé pour l'instant B.1.1.529, a été détecté en Afrique du Sud, ont annoncé jeudi des scientifiques dans le pays, y voyant les signes d'une nouvelle vague de pandémie. Ils ne savent pas encore quelle sera l'efficacité des vaccins existants contre ce variant, qui pourrait "non seulement avoir une capacité de transmission accrue, mais aussi être capable de contourner certaines parties de notre système immunitaire", a affirmé le professeur Richard Lessells lors d'une conférence de presse chapeautée par le ministère de la Santé.