Décès à Paris de l’ancien Premier ministre du Congo Clément Mouamba

Par AFP

AFRICA RADIO

L'ancien Premier ministre Clément Mouamba, qui a dirigé le gouvernement du Congo-Brazzaville entre 2016 et 2021, sous la présidence de Denis Sassou Nguesso, est décédé vendredi à Paris après son évacuation sanitaire en France, a-t-on appris auprès de sa famille et de son parti.

Brazzaville (AFP)

Âgé de 78 ans, M. Mouamba est décédé "à la maison (à Paris) après avoir subi des soins intensifs à l'hôpital.Il a eu plusieurs complications respiratoires: c'est le Covid", a déclaré à l'AFP une source familiale, précisant qu'il avait été évacué le 12 octobre.

"Le secrétariat permanent du bureau politique du comité central du Parti congolais du travail (PCT) a la profonde douleur d'informer les membres d’honneur, les militants et sympathisants du décès du camarade Clément Mouamba, ce vendredi 29 octobre à Paris (…)", indique le parti au pouvoir, dans un communiqué reçu par l’AFP.

Il fut longtemps l'un des dirigeants de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) parti fondé par Pascal Lissouba - premier président élu du Congo - et passé dans l'opposition lorsque ce dernier a été chassé du pouvoir par M. Sassou Nguesso en 1997.

Clément Mouamba avait rejoint le PCT en 2015, après avoir été exclu de l'UPADS pour avoir pris part au processus de dialogue national qui avait ouvert la voie au référendum modifiant la Constitution pour permettre à M. Sassou Nguesso, qui cumule 37 ans au pouvoir, de briguer un nouveau mandat controversé en 2016.

Economiste de formation, Mouamba fut durant des années un cadre de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et fut, entre 1992 et 1993, ministre des Finances de Pascal Lissouba.

En 2017 il avait été élu député de Sibiti (sud-ouest), sa ville natale.

Au Congo, 17.000 cas de Covid-19 ont été enregistrés, dont 290 décès, selon les statistiques des autorités sanitaires publiées jeudi.