Des rhinocéros réintroduits dans un parc du Mozambique

AFRICA RADIO

1er juillet 2022 à 17h06 par AFP

Un parc naturel mozambicain a accueilli vendredi ses premiers rhinocéros blancs en 40 ans, après que 19 de ces animaux menacés ont achevé un voyage en camion de 1.600 kilomètres depuis l'Afrique du Sud, ont indiqué des défenseurs de l'environnement.

Les rhinocéros ont été réintroduits dans le parc national de Zinave dans le cadre d'une initiative visant à restaurer la faune et à stimuler l'économie locale, qui a vu 2.400 animaux de 14 espèces différentes relâchés dans le parc depuis 2015. La faune de ce parc de 408.000 km2 situé dans le sud du pays avait été décimée par le braconnage et une guerre civile de plusieurs décennies qui s'est terminée en 1992. "Le retour du rhinocéros permet de présenter Zinave comme une nouvelle destination touristique passionnante au Mozambique", a déclaré Werner Myburgh, PDG de Peace Parks Foundation (PPF), le groupe environnemental qui a mené le projet. Zinave est désormais le seul parc national du Mozambique à abriter tous les "Big Five" de la faune africaine - éléphant, rhinocéros, lion, léopard et buffle, a précisé M. Myburgh dans un communiqué. Les rhinocéros ont été transportés par camion d'Afrique du Sud à Zinave pendant plusieurs jours en juin, dans ce qui, selon le PPF, est le plus long transfert routier de rhinocéros jamais réalisé. Vendredi, certains des animaux ont été libérés de leurs enclos, appelés "bomas", dans un sanctuaire doté d'une sécurité renforcée pour les protéger des braconniers, lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté le président mozambicain, Filipe Nyusi, et son ministre de l'Environnement, Ivete Maibaze. "Des progrès significatifs et notables ont été réalisés dans le réaménagement et la réhabilitation de nos parcs nationaux au cours de la dernière décennie", a déclaré M. Maibaze dans un communiqué. Le PPF prévoit de plus que doubler la population de rhinocéros du parc au cours des trois prochaines années, en ajoutant davantage de spécimens blancs et noirs. Le rhinocéros blanc est classé comme quasi-menacé par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), tandis que son cousin noir est considéré comme gravement menacé.