Est du Burkina: au moins quatre morts, dont deux soldats, dans une attaque "terroriste" (armée)

AFRICA RADIO

25 septembre 2022 à 13h36 par AFP

Au moins deux soldats et deux supplétifs civils de l'armée ont été tués samedi lors d'une attaque "terroriste" contre une patrouille dans l'est du Burkina Faso, selon un communiqué de l'armée publié dimanche.

"Ce samedi 24 septembre 2022, une unité du détachement militaire de Kantchari et un groupe de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs civils, ndlr) ont été pris à partie par un groupe de terroristes entre Sakoani et Sampieri", indique le communiqué. "Les combats ont malheureusement coûté la vie à deux militaires et deux VDP", poursuit le texte. L'attaque a eu lieu dans la province de la Tapoa, une région de l'est du Burkina, frontalière du Niger et du Bénin. Le bilan pourrait toutefois être plus lourd, selon des sources sécuritaires contactées par l'AFP. "Le bilan dressé ce matin (dimanche) est de six victimes décédées : quatre soldats et deux volontaires", a précisé l'une d'elles. Un responsable des volontaires de la région de l'Est a confirmé la mort de deux VDP, soulignant que "certains manquent toujours à l'appel". Selon une deuxième source sécuritaire, des jihadistes ont été tués dans la riposte, sans préciser leur nombre. Le Burkina Faso, où des militaires ont pris le pouvoir en janvier en promettant de faire de la lutte anti-jihadiste leur priorité, est confronté comme plusieurs pays voisins à la violence de mouvements armés affiliés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique. Depuis 2015, les attaques récurrentes y ont fait des milliers de morts et provoqué le déplacement de quelque deux millions de personnes.