Est du Congo : Bakambu dénonce le silence sur les massacres

Alors que la République Démocratique du Congo affrontera la Côte d'Ivoire ce mercredi pour une place en finale de la Coupe d'Afrique des nations, l'attaquant Cédric Bakambu a dénoncé ce lundi 5 février sur les réseaux sociaux, le silence concernant les massacres dans l'est du pays.

bakambu

5 février 2024 à 17h16 par La Rédaction Africa Radio

Alors que la République Démocratique du Congo affrontera la Côte d'Ivoire ce mercredi pour une place en finale de la Coupe d'Afrique des nations, l'attaquant Cédric Bakambu a dénoncé ce lundi 5 février sur les réseaux sociaux, le silence concernant les massacres dans l'est du pays.

"Tout le monde voit les massacres à l'Est du Congo. Mais tout le monde se tait. Mettez la même énergie que vous mettez pour parler de la CAN pour mettre en avant ce qu'il se passe chez nous, il n'y a pas de petits gestes." a déclaré l'attaquant de 32 ans.

Un peu plus tôt, il a posté ce message sur le même ton : "Paix pour la RDC 🇨🇩 Le monde voit ce qui se passe à l'Est du Congo mais rien ne change, tout le monde se tait. Avec ma Fondation j'essaie modestement de me rendre utile sur place mais ce ne sera jamais assez. Priez, partagez, agissez pour nos frères et soeurs 🙏🏾"

 
Selon les Nations unies, la RDC compte près de 7 millions de déplacés, dont 5,5 millions dans l'est. Les trois provinces de l'Ituri, du Nord et du Sud-Kivu, sont en proie à des violences armées depuis près de 30 ans. Dans le Nord-Kivu, la résurgence il y a deux ans de la rébellion du M23, soutenue par le Rwanda voisin (selon les autorités congolaises), a aggravé une situation humanitaire déjà critique.