Ethiopie: Washington prévient que l'escalade militaire risque de rendre vains les "progrès" diplomatiques

Par AFP

AFRICA RADIO

L'émissaire américain pour l'Ethiopie a fait état mardi de "progrès naissants" en vue d'une résolution diplomatique du conflit, mais a prévenu que "l'escalade" militaire risquait de les rendre vains.

"Il y a des progrès naissants dans la tentative d'amener les parties à passer d'une confrontation militaire à un processus de négociation", a déclaré Jeffrey Feltman à des journalistes, au retour d'une nouvelle mission à Addis Abeba. Mais après plus d'une année de guerre entre les forces gouvernementales et le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) soutenu par l'Armée de libération oromo (OLA), les combats se rapprochent désormais de la capitale, poussant plusieurs pays occidentaux à appeler leurs ressortissants à quitter le pays sans délai. "Ce qui nous inquiète, c'est que les développements alarmants sur le terrain avancent plus vite que ces progrès fragiles", a souligné l'émissaire américain. Ces combats ont déjà fait des milliers de morts et déplacé plus de deux millions de personnes. La communauté internationale a intensifié ses efforts diplomatiques pour tenter d'obtenir un accord de cessez-le-feu, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken ayant averti des risques "d'implosion" de l'Ethiopie si aucune solution politique n'était trouvée.