Feux de forêt au Maroc: un mort, des centaines de familles déplacées

AFRICA RADIO

15 juillet 2022 à 21h36 par AFP

Une personne a trouvé la mort dans les violents incendies qui ravagent depuis mercredi des régions boisées reculées du nord du Maroc, entraînant l'évacuation de centaines de familles et détruisant des milliers d'hectares de forêt, ont indiqué vendredi les autorités à l'AFP.

"Le corps d'une personne atteinte de brûlures multiples a été retrouvé" dans un des foyers de feu de la région de Larache, selon un communiqué des autorités. Au moins 2.000 hectares de massifs forestiers -- surtout de chênes, pins et autres conifères -- ont déjà été détruits dans les provinces de Larache, Ouezzane, Tétouan, Taza et Chefchaouen, la dernière touchée, toutes situées dans le nord du pays, selon un bilan provisoire vendredi soir. La progression rapide des flammes, attisées par des rafales de vent jusqu'à 45 km/h, a contraint 1.156 familles à évacuer dix-sept douars (villages) dans les zones incendiées de Larache, où persistent trois importants foyers, selon les autorités. - Drone - Dans cette même région, un photographe de l'AFP a vu des habitants se charger de la protection de leur village contre le feu, à proximité de la ville de Ksar El Kébir, une des zones les plus dévastées. Pour la première fois, à cet endroit, des gardes-forestiers ont eu recours à un drone pour aider à la géolocalisation d'un foyer de feu. D'épaisses colonnes de fumée se dégageaient des massifs incendiés. Dans la région de Tétouan, près du port méditerranéen de Tanger, une soixantaine de maisons ont brûlé et près d'une centaine de têtes de bétail ont péri. 247 personnes y ont été évacuées. A Taza, ce sont 420 villageois qui ont dû quitter leur domicile dans huit douars. Outre quatre bombardiers d'eau Canadair de l'armée et quatre avions d'épandage, des centaines d'éléments de la Protection civile, des Eaux et Forêts, des Forces armées royales (FAR) et de la gendarmerie, assistés des autorités locales et de volontaires, ont été mobilisés pour tenter stopper l'avancée des feux. Des renforts ont été dépêchés sur les zones affectées. A titre de comparaison, un total de 2.782 hectares de forêt avaient été touchés par 285 incendies de janvier à septembre 2021 au Maroc, en particulier dans la région montagneuse du Rif (nord), selon le Département des Eaux et Forêts. Le Maroc est frappé depuis plusieurs jours par une vague caniculaire, avec des températures approchant les 45 degrés Celsius, dans un contexte de sécheresse hors norme et de stress hydrique. De l'autre côté du détroit de Gibraltar, les incendies font également rage dans le sud-ouest de l'Europe, de la péninsule ibérique à la France, en pleine vague de chaleur.