Gabon : le parti au pouvoir appelle le président Ali Bongo à briguer un 3e mandat

AFRICA RADIO

24 décembre 2022 à 16h51 par AFP

Le Parti démocratique gabonais (PDG) a appelé le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba, son "candidat naturel", à briguer un troisième mandat lors de l'élection présidentielle d'août 2023, à l'issue d'un congrès qui s'est achevé samedi, a constaté une journaliste de l'AFP.

À huit mois du scrutin présidentiel, le 12e congrès ordinaire du PDG, le parti au pouvoir, a adopté 25 résolutions relatives au fonctionnement interne du parti, avec en toile de fond de nombreux appels formulés à la tribune encourageant le "distingué camarade" et leader du parti, Ali Bongo, à briguer un nouveau mandat. Plusieurs milliers de délégués et de militants, vêtus de chemises blanches parsemées de vert, jaune et bleu, les couleurs du drapeau gabonais, étaient réunis vendredi et samedi dans un stade à la périphérie de Libreville, la capitale, dans une ambiance festive. D'autres arboraient des tuniques à l'effigie du fondateur du parti, Omar Bongo Ondimba, père du chef de l'Etat qui lui a succédé après son décès en 2009. "Ali président !", "2023 c'est gagné", a scandé l'auditoire alors que M. Bongo s'avançait à la tribune pour son allocution de clôture. "J'ai entendu le message et vos nombreux appels", a répondu M. Bongo dans son costume immaculé. "Je les prends pour des témoignages de confiance (...) Vos appels ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd", a-t-il déclaré dans son allocution de clôture. Dans une litanie de messages de soutien au président, Axel Jesson Denis Ayenoue, président de l'Union des jeunes du PDG, a notamment fait part de son "soutien sans faille" au président, l'invitant "tout naturellement à se porter candidat". "Nous renouvelons notre inaltérable soutien au camarade Ali Bongo et à sa candidature naturelle", a assuré Chantal Mebaley, responsable de l'Union des femmes du PDG. "Il ne peut pas en être autrement", a conclu André Dieudonné Berre, doyen des Sages du PDG.