Kenya: contraction du PIB en 2020, la première en presque 30 ans

10 septembre 2021 à 16h06 par AFP

AFRICA RADIO

L'économie kényane a connu pour la première fois depuis 1992 une contraction de son PIB en 2020, à cause du Covid-19, avec à la clé la destruction de 738.000 emplois, selon un rapport gouvernemental publié vendredi.

Le PIB a ainsi reculé l'an dernier de 0,3%, contre un bond de 5% en 2019, a précisé le rapport. Le secrétaire au Trésor, Ukur Yatani, s'est néanmoins montré optimiste pour 2021, tablant sur un "rebond significatif", aux alentours de 6%. En termes d'emploi, ce reflux s'est traduit par la disparition de 738.000 emplois sur une population active de 17,4 millions de personnes. Les premières vicitimes ont été les petits commerçants ou les artisans. Le secteur clé du tourisme - généralement le plus grand pourvoyeur de devises du pays - a aussi été le plus durement frappé, avec une chute de revenus de l'ordre de 44% et un plongeon de plus de 70% du nombre de visiteurs. Le secteur du BTP a été l'un des rares à progresser avec une hausse de 11% sur fond d'augmentation des dépenses gouvernementales dans les infrastructures, avec notamment la construction d'une autoroute dans la capitale Nairobi financée par la Chine. L'agriculture qui fut longtemps le pilier de l'économie a aussi connu une croissance de 4,8%, à la faveur de conditions météorologiques favorables. Ken Gichinga, économiste en chef chez Mentoria Economics au Kenya, juge les prévisions de croissance du gouvernement pour cette année "légèrement ambitieuses". "Au moment même où nous parlons, l'économie n'est que partiellement ouverte. De larges pans de l'économie kényane restent fermés en raison des restrictions liées au couvre-feu (donc la question de savoir si) nous pouvons atteindre cet objectif reste tout à fait discutable", a-t-il estimé. Un couvre-feu nocturne reste en vigueur dans tout le pays ainsi que d'autres restrictions, alors que les cas de coronavirus continuent d'augmenter. Selon les dernières statistiques, seuls 3% des adultes ont été entièrement vaccinés au Kenya, qui a officiellement enregistré au total 242.284 cas de Covid-19 et 4.864 décès.