Kenya: mort d'une éléphante qui avait survécu cinq fois à des braconniers

AFRICA RADIO

29 septembre 2022 à 13h36 par AFP

Une éléphante "extraordinaire et résiliente", qui avait survécu cinq fois à des tirs de braconniers, est morte dans le nord du Kenya, région en proie à une grave sécheresse, a annoncé jeudi l'ONG Save the Elephants.

Monsoon ("Mousson" en anglais), femelle âgée d'une soixantaine d'années, a été euthanasiée lundi après s'être effondrée plusieurs fois dans la réserve de Samburu, étendue aride qui fait face à l'une des pires sécheresses depuis 40 ans. Save the Elephants a affirmé dans un communiqué que la mauvaise santé de l'éléphant était due à son âge, mais qu'elle avait "été aggravée par la sécheresse". Monsoon, qui a donné naissance à sept éléphanteaux, dont la dernière fois "à la surprise de tous" en 2018, avait été touchée à cinq reprises par des tirs de braconniers entre 2009 et 2014. L'espérance de vie des éléphants est estimée à une soixantaine d'années. En 2006, Monsoon avait emmené sa famille en lieu sûr en grimpant au sommet de l'une des plus hautes collines de Samburu, alors que les scientifiques pensaient que les éléphants évitaient les terrains pentus. Le Kenya, moteur économique de l'Afrique de l'Est, subit une sécheresse d'une intensité inédite depuis 40 ans, et la faim y touche au moins 4 millions de personnes sur une population de plus de 50 millions d'habitants. Quatre saisons des pluies insuffisantes de suite y ont créé les conditions les plus sèches observées depuis le début des années 1980. Rivières et puits se sont asséchés, les pâturages se sont transformés en poussière, causant la mort de plus d'un million et demi de têtes de bétail, rien qu'au Kenya. "Nous travaillons avec nos partenaires, les communautés locales et le gouvernement du Kenya pour répondre aux problèmes de long terme que la sécheresse posera à la faune et aux communautés et nous ferons de notre mieux pour éviter que d'autres éléphants comme Monsoon ne meurent", affirme le communiqué de Save the Elephants.