L'Afrique du Sud accorde des permis de chasse pour tuer des rhinocéros et des léopards

AFRICA RADIO

25 février 2022 à 20h51 par AFP

Le gouvernement sud-africain a accordé vendredi des permis annuels de chasse et d'exportation pour des dizaines d'animaux sauvages, dont dix rhinocéros noirs en danger critique d'extinction et dix léopards.

Il a également permis la chasse de dizaines d'éléphants, autorisé par les lois internationales sur le commerce des espèces menacées. "Au total, 10 rhinocéros noirs peuvent être chassés et 150 éléphants", a annoncé le ministère des Forêts et de l'Environnement dans un communiqué. Le rhinocéros noir est classé par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme animal en danger critique d'extinction. Le nombre de rhinocéros noirs dans la nature a cependant doublé, passant d'un creux historique il y a environ trois décennies à plus de 5.000 aujourd'hui. Le gouvernement a déclaré que son quota alloué était basé sur les estimations de la population nationale de rhinocéros noirs par sous-espèces, "qui montrent une tendance à la hausse à l'heure actuelle". Le braconnage, principalement du rhinocéros blanc, a atteint des niveaux critiques entre 2014 et 2017, lorsqu'un millier de pachydermes en moyenne ont été tués chaque année. Ces chiffres ont baissé de moitié l'année dernière pour passer à 451. Les rhinocéros sont chassés pour répondre à la forte demande de leurs cornes en Asie, où elles sont utilisées en médecine traditionnelle ou pour leurs prétendues vertus aphrodisiaques. La chasse aux léopards sera limitée aux félins âgés de sept ans et plus et autorisée uniquement dans les régions où les populations de grands félins sont "stables ou en augmentation", a déclaré le gouvernement. L'Afrique du Sud affirme que la population d'éléphants est en croissance. Les revenus de la chasse annuelle approuvée par le gouvernement sont destinés aux communautés rurales locales marginalisées et pauvres dans les régions où les chasses ont lieu. La chasse est une importante source de revenus en Afrique du Sud, qui a rapporté environ 1,4 milliard de rands (92 millions de dollars) en 2019, juste avant le début de la pandémie de coronavirus, a ajouté le gouvernement.