La Somalie repousse d'un mois supplémentaire l'achèvement des élections

AFRICA RADIO

25 février 2022 à 13h51 par AFP

La Somalie a repoussé vendredi au 15 mars la date butoir pour achever les élections de la chambre basse de son Parlement, marquant un nouveau retard dans ce processus électoral plusieurs fois repoussé.

Les élections de la chambre basse devaient selon un récent accord être achevées vendredi, et ouvrir la voie à la désignation du président, mais le ministre adjoint à l'Information, Abdirahman Yusuf, a déclaré le jour même que la date butoir était désormais fixée au 15 mars. "Le Conseil consultatif national (...) a exprimé sa déception de ne pas avoir pu respecter la date butoir", a-t-il ajouté dans un discours à la télévision. Cette annonce intervient quelques jours après que le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré dans une interview à l'AFP que de nouveaux retards pourraient entraîner un arrêt des programmes de l'institution. Le FMI doit conclure mi-mai une évaluation de ses programmes, dont plusieurs points clés concernant des réformes à venir doivent impérativement être validés par le nouveau gouvernement. Ce fragile pays de la Corne de l'Afrique a plus d'un an de retard dans la tenue de son processus électoral, sur fond de tensions au sommet de l'Etat, entre le président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, et son Premier ministre, Mohamed Hussein Roble. Président depuis 2017, Farmajo a vu son mandat expirer le 8 février 2021 sans avoir pu s'entendre avec les dirigeants régionaux sur l'organisation des élections, régies en Somalie par un système complexe et indirect. L'annonce mi-avril de la prolongation de son mandat pour deux ans avait provoqué des affrontements armés à Mogadiscio. Dans un geste d'apaisement, Farmajo avait chargé M. Roble d'organiser les élections. Mais les tensions entre les deux hommes n'ont par la suite fait que s'accentuer. Début janvier, M. Roble et les dirigeants régionaux avaient conclu un accord visant à achever les élections parlementaires d'ici au 25 février et Farmajo avait affirmé son soutien à cet accord. Le mois dernier, les Etats-Unis ont menacé d'imposer des sanctions à la Somalie si cette date n'était pas tenue. Les élections de la chambre haute ont été achevées fin 2021. Une fois terminées dans la chambre basse, où 175 membres sur 275 ont été élus, les deux entités pourront désigner le président.