Le Cap-Vert examine le choix délicat de Poutine pour ambassadrice à Praia

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Cap-Vert est en train de réexaminer la délicate question d'accréditer ou non comme ambassadrice de la Russie sur son sol Natalia Poklonskaïa, nommée à ce poste par le président Vladimir Poutine, a dit vendredi le Premier ministre Ulisses Correia e Silva.

Mme Poklonskaïa est une figure de l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée. Le Cap-Vert avait dans un premier temps signalé son accord à sa nomination, comme l'a dit le chef du gouvernement cap-verdien à une correspondante de l'AFP. "Nous sommes en train d'analyser cette question au plus haut niveau avec les responsables de la Fédération russe et nous allons sûrement trouver la meilleure solution", a-t-il dit. "Oui, le Cap-Vert avait déjà donné son accord, mais le processus doit être concrétisé via l'accréditation, et cela n'est pas réalisé", a-t-il ajouté. Natalia Poklonskaïa, 41 ans, a été nommée ambassadrice de Russie au Cap-Vert le 13 octobre par décret de M. Poutine. Elle est, depuis l'annexion de 2014 de la Crimée par la Russie aux dépens de l'Ukraine, un des nouveaux visages de la Russie de Vladimir Poutine, occupant le poste de procureur général de la Crimée avant d'être élue députée en 2016 du parti au pouvoir, Russie Unie. Elle est devenue la coqueluche d'internautes japonais, qui la représentent sous des traits mangas. Mais elle est aussi une figure honnie en Ukraine et interdite d'entrée dans l'UE, soutien de Kiev. Le Cap-Vert a des relations soutenues avec l'Union européenne.