Le Niger a réceptionné plus de trois millions de doses de vaccins depuis mars

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Niger a réceptionné fin novembre près d'un million de doses de vaccins contre le Covid-19, portant à plus de trois millions le nombre de doses offertes depuis mars à ce pays par la communauté internationale, a annoncé jeudi l'Unicef à Niamey.

"Entre le 21 et le 29 novembre, Niamey a reçu 496.800 doses de vaccins Johnson & Johnson de la Belgique, 168.000 doses du même type de vaccin des Etats-Unis et 254.400 d'AstraZeneca" via le programme Covax destiné à fournir des vaccins aux pays à faible revenu, a précisé dans un communiqué le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) qui participe à Covax. "Ces dernières arrivées portent le nombre total de doses de vaccins arrivées au Niger (...) à plus de trois millions de doses", selon l'Unicef. Depuis début novembre, les autorités nigériennes signalent une augmentation du nombre de personnes "testées positives à la Covid-19" dans la capitale et dans les régions d'Agadez (nord), Zinder (centre-sud), Tahoua (ouest) et Dosso (sud-ouest). Le Niger s'est fixé pour objectif de vacciner "30% de la population d'ici décembre", selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais la campagne de vaccination lancée fin mars attire peu de monde dans ce pays du Sahel de plus de 20 millions d'habitants. Le 3 novembre, le gouvernement nigérien avait indiqué qu'un total de 718.206 personnes avaient reçu une première dose d'un vaccin contre le Covid-19, soit un taux de couverture de 7,04%, et que 410.101 personnes étaient complètement vaccinées, soit 4,02% de la population. Bien que le Niger soit relativement peu touché par l'épidémie de coronavirus, avec 7.028 cas dont 260 décès selon un bilan officiel, les autorités avaient pris dès l'apparition des premiers cas en mars 2020 des mesures drastiques pour stopper sa propagation: fermeture des frontières, couvre-feu, fermeture des lieux de culte et des écoles, isolement de Niamey du reste du pays. Ces mesures, qui avaient généré des émeutes à Niamey, avaient été progressivement levées, mais un état d'urgence reste en vigueur.