Le pape espère reprogrammer "aussi vite que possible" sa visite en Afrique

AFRICA RADIO

12 juin 2022 à 12h36 par AFP

Le pape François a dit dimanche espérer pouvoir reprogrammer "aussi vite que possible" une visite en République démocratique du Congo (RDC) et au Soudan du Sud, après avoir été contraint d'annuler ce déplacement en raison de douleurs au genou.

"Chers amis, avec un grand regret, en raison de problèmes à ma jambe, j'ai dû reporter ma visite dans vos pays", a déclaré le pape, âgé de 85 ans, juste après sa traditionnelle prière dominicale, prononcée depuis la fenêtre du palais apostolique donnant sur la place Saint-Pierre. "Je ressens vraiment une grande tristesse d'avoir dû reporter ce voyage, qui signifie tant pour moi. Je m'en excuse. Prions ensemble pour qu'avec l'aide de Dieu et des soins médicaux, je puisse être avec vous dès que possible. Soyons remplis d'espoir !", a-t-il déclaré. Le Vatican avait annoncé vendredi le report sine die de ce voyage prévu début juillet en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud, le pape souffrant de douleurs au genou. Cette annonce surprise risque de raviver les inquiétudes sur son état de santé. "Acceptant la demande de ses médecins, et afin de ne pas compromettre les résultats des thérapies du genou encore en cours, le Saint-Père, à son grand regret, est contraint de reporter son voyage (...) à une date ultérieure qui reste à définir", avait déclaré dans un communiqué le directeur du service de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni. Début avril, lors d'un voyage de deux jours à Malte, le Saint-Père était apparu diminué par ses problèmes d'articulations et avait dû utiliser une plate-forme élévatrice pour monter et descendre de son avion. Et en mai, le Liban avait déjà annoncé le report de la visite du pape prévue en juin, en invoquant "des raisons de santé". Mais c'est la première fois que le Vatican annonce le report d'un voyage à l'étranger pour de telles raisons. Souffrant de fortes douleurs au genou droit, le pape argentin, qui apparaît depuis début mai en fauteuil roulant, a annoncé subir des infiltrations, des injections d'anti-inflammatoires à base de corticoïdes. Le souverain pontife souffre aussi de douleurs à la hanche qui le font boiter et a subi en juillet 2021 une délicate opération au colon.