Le Soudan suspend une ONG qui avait poursuivi le pouvoir militaire en justice

AFRICA RADIO

23 octobre 2022 à 13h51 par AFP

Le pouvoir militaire soudanais a retiré l'accréditation d'une ONG de défense des consommateurs qui l'avait notamment poursuivi en justice peu après le putsch d'octobre 2021, a indiqué dimanche son chef à l'AFP.

"Sept fonctionnaires de la Commission des associations m'ont remis une décision annulant l'enregistrement de notre organisation datée du 9 octobre", a expliqué Yassir Mirghani, secrétaire général de la Société soudanaise de protection des consommateurs (SSPC). La décision consultée par l'AFP n'indique aucune infraction commise par l'organisation mais annonce "le gel de tous les avoirs et comptes de l'association au Soudan et à l'étranger". C'est la même SSPC qui avait saisi la justice dans la foulée du coup d'Etat du chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Burhane, pour réclamer le rétablissement de la connexion internet au Soudan, coupée du jour du putsch, le 25 octobre, au 18 novembre 2021. Durant cet intervalle, à deux reprises, un tribunal avait exigé le rétablissement d'internet, sans résultat, laissant le pays, l'un des plus pauvres du monde, coupé du monde alors que débutait une répression des opposants qui a fait à ce jour 117 morts selon des médecins pro-démocratie. M. Mirghani a assuré à l'AFP n'avoir jusqu'ici été inquiété qu'une seule fois: en 1998, à la création de la SSPC, il avait été arrêté avec deux cadres de son organisation. Le dictateur Omar el-Béchir régnait alors sur le Soudan. Il a été déposé en 2019 par l'armée sous la pression de la rue.