Macron félicite le Qatar pour le Mondial et son "ami" Sissi pour la COP27

AFRICA RADIO

20 décembre 2022 à 14h06 par AFP

Le président français Emmanuel Macron a félicité mardi le Qatar pour la Coupe du monde de football et son "ami" le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour l'organisation de la COP27 en novembre, au risque de s'attirer une nouvelle volée de critiques.

"Nous terminons une Coupe du monde qui est la première dans le monde arabe et qui s'est tenue au Qatar et je les en félicite", a-t-il lancé lors d'une conférence régionale de soutien à l'Irak sur les bords de la mer Morte en Jordanie, à Sweimeh. "Il y a quelques semaines s'achevait une COP qui a été organisée par l'Egypte et j'en félicite mon ami le président Sissi car Charm el-Cheikh a réussi à rassembler le monde et à régler une partie du sujet des pertes et préjudices qui était absolument clé", a-t-il ajouté. La COP27 s'est conclue par l'adoption d'un texte très disputé sur l'aide aux pays pauvres affectés par le changement climatique, mais aussi sur un échec à fixer de nouvelles ambitions pour la baisse des gaz à effet de serre. "Et la prochaine COP se tiendra aux Emirats arabes unis, ce qui montre à quel point la région est en train de devenir un épicentre diplomatique", a souligné Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat français a été vivement critiqué par l'opposition pour s'être rendu à deux reprises au Qatar afin de soutenir l'équipe de France et pour ses compliments quant à l'organisation de l'événement, en dépit des nombreuses controverses sur les droits humains dans ce pays et sur l'impact environnemental de la Coupe dans des stades climatisés. Le Qatar est aussi au coeur d'une enquête sur des soupçons de corruption retentissants au Parlement européen. "J'assume totalement", a lancé le président français entre la demi-finale et la finale de la Coupe, finalement perdue par les Bleus face aux Argentins. Emmanuel Macron est par ailleurs régulièrement critiqué par les défenseurs des droits humais pour ses liens avec le président égyptien malgré la répression dans ce pays. Il lui a notamment remis la plus haute distinction française,la grand-croix de la Légion d'honneur, lors d'une visite d'Etat d'Abdel Fattah al-Sissi à Paris en décembre 2020.