Malawi: un Chinois poursuivi pour trafic d'êtres humains au Malawi

AFRICA RADIO

18 juillet 2022 à 19h51 par AFP

Un Chinois accusé de racisme et d'exploitation de mineurs au Malawi a été traduit en justice lundi pour trafic d'êtres humains devant un tribunal de la capitale Lilongwe, ont rapporté des médias locaux.

Ce Chinois, Lu Ke, 26 ans, avait été arrêté en juin en Zambie voisine pour être entré illégalement dans le pays après avoir fui le Malawi à la suite d'accusations d'abus le visant. Il est accusé d'avoir filmé des enfants dans des villages du Malawi en leur faisant prononcer en chinois des commentaires racistes sur eux-mêmes, qu'ils ne comprenaient pas. Dans l'une des vidéos, un enfant déclare ainsi: "Je suis un monstre avec un faible QI". Lu Ke vendait ensuite ces vidéos sur les réseaux sociaux chinois. Cet homme a été extradé et présenté lundi devant un tribunal où il est poursuivi pour cinq chefs d'accusations liés au trafic d'êtres humains. Le ministère public a indiqué que d'autres chefs d'accusation seraient ajoutés lors de la conclusion de l'enquête d'ici deux semaines. En raison de risques de fuite hors du pays et d'interférences avec des témoins mineurs, sa demande de caution a été rejetée, a indiqué le procureur James Mankhwazi. Il s'agit également de le protéger de l'opinion publique, en colère après la diffusion des vidéos, a-t-il ajouté. En juin, l'ambassade de Chine au Malawi avait condamné les actes de son ressortissant, en soulignant que "le gouvernement chinois a une tolérance zéro vis-à-vis du racisme".