Mali: des tirs à Kati, principale base militaire à côté de Bamako

AFRICA RADIO

22 juillet 2022 à 9h21 par AFP

Des tirs ont été entendus vendredi à l'aube à Kati, ville-garnison dans la proche banlieue de Bamako, coeur de l'appareil militaire malien et lieu de résidence du président de la transition, le colonel Assimi Goïta, a constaté un journaliste de l'AFP ainsi que des habitants sur place.

L'ambassade de France a prévenu ses ressortissants par SMS d'une "attaque en cours à Kati", recommandant la prudence. "C'est aux environs de 5h00 (05h00 GMT) que des hommes armés non identifiés ont attaqué la ville de Kati", a indiqué à l'AFP un habitant joint par téléphone, préférant garder l'anonymat pour des raisons de sécurité. "On a été réveillés par des tirs à 5 heures du matin et des bruits d'explosion, on ne sait pas ce qu'il se passe", a confirmé un autre habitant, ainsi qu'un troisième demeurant dans cette ville de garnison: "Notre camp est attaqué", a-t-il dit. Un déploiement de forces spéciales maliennes était visible à 08H00 et deux hélicoptères de l'armée volaient dans le ciel, a constaté un journaliste de l'AFP, qui a aussi entendu des détonations à l'intérieur du camp. La cause des tirs, des détonations et du déploiement de militaires n'étaient pas claires immédiatement et les autorités locales injoignables dans l'immédiat.