Afrique du Sud: le groupe minier Impala Platinum licencie 13.000 personnes

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

Le groupe minier sud-africain Impala Platinum (Implats), numéro deux mondial du platine, a annoncé jeudi avoir licencié 13.000 employés qui se sont mis en grève illégalement à la mine de Rustenburg (nord), paralysant la production.

"Environ 13.000 mineurs qui ont participé à l'arrêt de travail illégal à Impala Rustenburg qui a débuté le lundi 30 janvier 2012, et qui ne sont pas retournés au travail avant la date butoir du mercredi 1er février 2012, ont été remerciés", a indiqué Implats dans un communiqué.

La société s'est séparée de quelque 17.200 travailleurs - la quasi totalité de ses mineurs - à Rustenburg au cours du dernier mois.Le site emploie en tout quelque 30.000 personnes.

"La production est arrêtée à la mine", a précisé à l'AFP la porte-parole Alice Lourens.

"Cela nous coûte environ 3.000 onces de platine par jour", a-t-elle ajouté.

Impala avait produit 941.200 onces de platine pendant l'exercice 2010-2011 (juillet 2010-juin 2011).

Les mineurs, qui ont cessé le travail lundi, exigeaient des salaires plus élevés.Mais Implats a obtenu un interdit judiciaire contre le mouvement, avertissant que ceux qui refusaient de travailler seraient licenciés.

Le groupe a toutefois précisé qu'il pourrait réembaucher les mineurs qui en feraient la demande.

Le Syndicat national des mineurs (NUM) a accusé mercredi Implats de ne pas tenir ses promesses de négocier.

Les mineurs se sont mis en grève car certaines catégories ont reçu une augmentation de 18% tandis que d'autres étaient exclus, selon le porte-parole du syndicat, Lesiba Seshoka.