Attentat de Marrakech: l'auteur présumé a séjourné en Libye

6 mai 2011 à 10h30 par La rédaction

RABAT (AFP)

Le Maroc a établi que le principal suspect dans l'attentat de Marrakech du 28 avril a séjourné en Libye, avant d'en être expulsé en 2008, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur marocain Taieb Cherkaoui.

Dans des déclarations à la presse, le ministre a indiqué que l'auteur présumé de l'attentat, qui a fait 16 tués dont huit Français, "est fortement imprégné de l'idéologie jihadiste" et "exprime ouvertement son allégeance pour Al-Qaïda".Les trois Marocains arrêtés "admirent Al-Qaïda", a-t-il dit.

Le ministre n'a pas donné l'identité de ce suspect, mais selon une source sécuritaire, il s'appelle Adil El-Atmani.

 Il a visé le café Argana, sur la place Jamâa El-Fna, "parce qu'il a constaté que c'était un café très fréquenté par les étrangers", a affirmé le ministre.

"Il a tenté plusieurs fois de rejoindre les points chauds du terrorisme, mais il a échoué", a affirmé le ministre.

Avec les deux autres suspects arrêtés dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Marrakech, il "a tenté de rejoindre l'Irak via la Libye en mai 2008, mais ils ont été arrêtés par les autorités libyennes et expulsés vers le Maroc".

Auparavant, il avait "été arrêté au Portugal en 2004 et en Syrie en 2007, et dans les deux cas il a été expulsé vers le Maroc", a poursuivi le ministre.

"Devant ces échecs, il a décidé de réaliser un grand acte terroriste au Maroc", a expliqué M. Cherkaoui.

"Depuis 6 mois environ, le suspect se procure des produits explosifs pour fabriquer la bombe, produits qu'il a dissimulés chez ses parents à Safi (300 km au sud de Casablanca)", a-t-il poursuivi.

Il est sorti du café, en laissant derrière lui une valise contenant les deux bombes de 6 à 9 kilos, qu'il a actionnées avec un téléphone portable", a expliqué le ministre.

"Il a choisi Marrakech parce que la ville attire beaucoup de visiteurs étrangers", a dit M. Cherkaoui.

"Il avait initialement porté son choix sur un autre café qu'il a visité il y a un mois, mais il a visé l'Argana parce qu'il a constaté que c'était un café très fréquenté par les étrangers", a-t-il poursuivi.

Selon cette source, il a placé les bombes dans deux cocottes minutes, dans une valise qu'il a déposée au premier étage du café Argana, alors qu'il était déguisé en touriste, avec une perruque et une guitare.

Il prévoyait, selon cette source, de partir en Europe "dans de zones de tension".