Au Lesotho, le Premier ministre contesté privé de majorité au Parlement

11 mai 2020 à 8h56 par AFP

AFRICA RADIO

Trois des quatre partis qui soutiennent le Premier ministre contesté du Lesotho, Thomas Thabane, lui ont officiellement retiré leur confiance lundi au Parlement et annoncé la formation d'ici deux semaines d'un nouveau gouvernement.

Cette initiative devrait signifier le fin du mandat entamé en 2017 par M. Thabane, mis en cause depuis le début de l'année dans le meurtre de son ex-femme en 2017.Malgré les appels à la démission venus de son propre parti, la Convention de tous les Basoto (ABC), et de la coalition le soutenant, le chef du gouvernement s'est jusque-là accroché bec et ongles à son poste et n'a promis de le quitter que "d'ici à la fin juillet".Il a même fait brièvement descendre l'armée dans la rue en avril pour "restaurer l'ordre" face à ses adversaires.Sur médiation sud-africaine, la coalition gouvernementale s'est alors engagée à permettre une sortie "digne" du Premier ministre. Mais celui-ci s'est encore refusé la semaine dernière à fixer la moindre date pour son départ.Excédés, la ABC et ses alliés ont déposé vendredi une motion annonçant la formation d'un nouveau gouvernement. Le président de l'Assemblée l'a toutefois rejetée au motif qu'elle ne mentionnait pas le sort réservé à l'ancienne coalition.Trois des quatre partis qui soutiennent l'actuel gouvernement sont revenus à la charge lundi en déposant un nouveau texte."Nous avons pris acte de la fin de la coalition et de (la volonté) de former un nouveau gouvernement", a déclaré le président de l'Assemblée Sephiri Motanyane après avoir lu la motion devant les députés, "je vais en informer le roi".Le monarque, Letsie III, devrait officiellement nommer le nouveau gouvernement à la reprise de la session parlementaire le 22 mai, mettant ainsi un terme aux fonctions de M. Thabane."Thabane expédie désormais les affaires courantes jusqu'à l'investiture d'un nouveau Premier ministre le 22 mai", s'est réjoui le vice-président de la ABC, Sam Rapapa. "Nous avons choisi (l'actuel ministre des Finances Moeketsi) Majoro comme nouveau Premier ministre", a-t-il ajouté.Enclavé au milieu de l'Afrique du Sud, le Lesotho a connu depuis son indépendance en 1966 une histoire politique instable rythmée de coups d'Etat militaires.