Au Sénégal, l'opposant est ravalé au rang de "voleur" ou "violeur", dit un activiste reconnu

AFRICA RADIO

19 mars 2021 à 10h33 par AFP

Le défenseur sénégalais des droits humains Alioune Tine s'émeut de "l'autoritarisme" et de l'apparent recul des libertés qu'il dit observer au Sénégal sous la présidence de Macky Sall, dans son pays réputé comme un pionnier de la démocratie en Afrique de l'Ouest.