Blinken exhorte l'Ethiopie à autoriser une enquête sur les exactions présumées au Tigré

Par AFP

AFRICA RADIO

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a exhorté mardi le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed à permettre une enquête internationale sur des atrocités rapportées au Tigré, région où l'armée mène une opération militaire depuis novembre.

Dans une conversation téléphonique avec M. Ahmed, M. Blinken a demandé que les autorités éthiopiennes "travaillent avec la communauté internationale afin de permettre une enquête internationale indépendante sur les atteintes et violations présumées des droits humains, et d'en tenir responsables les auteurs", a fait savoir le département d'Etat.Le chef de la diplomatie américaine a évoqué "un nombre croissant d'informations crédibles faisant état d'atrocités et d'atteintes et violations des droits humains".L'organisation non gouvernementale Amnesty International a accusé la semaine dernière des soldats érythréens d'avoir tué "des centaines de civils" en novembre 2020 au Tigré, région du nord de l'Ethiopie en proie aux combats, lors d'un massacre qui pourrait constituer un crime contre l'humanité.Antony Blinken a "exhorté le gouvernement éthiopien à prendre des mesures immédiates et concrètes pour protéger les civils, y compris les réfugiés, et pour empêcher de nouvelles violences", selon le département d'Etat.Il a aussi appelé à la "fin immédiate" des hostilités et au retrait de toutes les forces étrangères, notamment érythréennes.Addis Abeba et Asmara, qui se sont affrontés dans un sanglant conflit entre 1998 et 2000 avant de se rapprocher à l'initiative d'Abiy Ahmed, récompensé du prix Nobel de la paix en 2019, ont rejeté les accusations d'atrocités.