Bob Geldof veut lancer un fonds d'investissement dédié à l'Afrique

Par La rédaction

LONDRES (AFP)

Le chanteur irlandais Bob Geldof, connu pour son engagement en faveur de l'Afrique, veut lancer un fonds d'investissement consacré à ce continent et qui serait doté d'un milliard de livres, soit environ 800 millions d'euros, a rapporté vendredi le Financial Times.

Selon le quotidien financier, le chanteur a commencé à démarcher des investisseurs institutionnels afin qu'ils participent à ce fonds, baptisé "8 Miles", et la Banque africaine de développement et la Banque mondiale se sont déjà engagés à y contribuer à hauteur de 50 millions de dollars chacune.

Ce fonds miserait sur la croissance dynamique du continent, en investissant dans l'agroalimentaire, la finance et les télécoms.

L'artiste lui-même a prévu d'investir à titre personnel dans le fonds, et d'utiliser ses réseaux pour l'aider à monter des transactions, selon le FT citant des proches du chanteur.

8 Miles serait l'un des plus importants fonds d'investissements entièrement dédié à l'Afrique, un continent dont le potentiel de croissance séduit de plus en plus les investisseurs internationaux, note le quotidien de la City.

Pour M. Geldof, cette incursion dans le monde des affaires constituerait un "tournant remarquable" dans sa carrière, estime le journal.

Avec l'aide de nombreuses autres célébrités, le chanteur irlandais avait organisé l'enregistrement d'une chanson en 1984 dont les bénéfices étaient destinés aux victimes d'une famine historique en Ethiopie.Des concerts, à Londres et aux Etats-Unis, avaient suivi sous le nom de "Live Aid".

Vingt ans après, Bob Geldof avait organisé le "Live 8", une série de concerts planétaires pour aider à lutter contre la pauvreté en Afrique.